Bodega Gutiérrez Colosía
La tierra, el mar y el vino en una copa de fino

Historie


Depuis 1938, elles se trouvent à I'embouchure, dans la Baie de Cadix, du fleuve Guadalete. Les vents secs venus de l'est et les vents humides de l'ouest venant de l' Atlantique régulent l'humidité ambiante et permettent de conserver des conditions optimales pour les vins. La stabilité et la qualité des vins Gutiérrez-Colosía sont garantis par un élevage soigné grâce au système des líes inférieures et supérieures, tout en respectant la meilleure tradition de la région. 

La structure des caves est connue dans la région comme "nef de cathédrale". Elle consiste en des constructions de grande hauteur qui exposent les vins à l'influence du climat particulier dont jouit la région de Jerez.

Héritières d'une longue tradition vitivinicole, la première cave a été construite en 1838 et se conserve pratiquement telle qu' elle était à I'époque. Elle a été acquise par plusieurs propriétaires jusqu'au moment où, au début du XXème siècle, elle a été achetée par Don José Gutierrez Dosal, arrière grand-père de la dernière génération de la famille Gutierrez.

aujourd'hui sur le río Guadalete,  ce     qui    leur apporte I'humidité parfaite pour le travail biologique des vinos finos sous le voile "en fleur" (micro-organismes qui se reproduisent à la surface du vin).

En 1969, la famille Gutiérrez-Colosía a acheté les ruines du Palais du Comte de Cumbrehermosa -chargeur des Indes- qui avait déjà une bodega, et y a construit deux bâtiments supplémentaires. 


Les Bodegas Gutiérrez-Colosía sont les seules qui donnent directement 
aujourd'hui sur le río Guadalete, ce qui leur apporte I'humidité parfaite pour le travail biologique des vinos finos sous le voile "en fleur" (micro-organismes qui se reproduisent à la surface du vin).




Jerez - xérès - Sherry


Les villes de El Puerto de Santa María, Jerez de la Frontera et Sanlúcar de Barrameda se trouvent sur les versants du triangle géographique qui délimite la région de Jerez, également connue comme "el Marco".

 Le "Marco de Jerez" s'étend sur 10.550 hectares. Son sol est composé de terres calcaires et blanchâtres où poussent les meilleures vignes. Ce sont des terres calcaires et d'origine organique puisqu'elles proviennent de la sédimentation des eaux d'une mer intérieure qui recouvrait la région pendant l'Oligocène.
  
 Les premières vignes du "Marco", selon Avieno -historien romain-, furent apportées par les phéniciens vers I'an 1100 avant Jésus Christ, les mêmes qui fondèrent la ville de "Xera".

En 138 avantJésus Christ, grâce à la conquête de la région par Scipion l'Emilien, commença une vague d'Exportation vers Rome qui allait durer 400 ans. A I'époque, existait déjà un premier contrôle de qualité qui fut introduit par les romains et qui obligeait à ce que les amphores qui contenaient le vin du Marco de Jerez soient marquées ave e quatre "A'.
 Les arabes s'installèrent dans la règion de 711 à 1264 de notre ère et la rebaptisèrent du nom de Sherish, d'où vient le mot anglais Sherry, nom sous lequel les britanniques, qui achetaient le Jerez depuis le Xlème siècle, connaissaient ce vin.

Après la découverte des Amériques, commenee le commerce avec "Les Indes" et la ville du Puerto de Santa María exerce un rôle très important puisque, du fait de sa situation à I'embouchure du fleuve Guadalete, les bateaux en partent. On construit de nombreux palais pour les "Commerçants des Indes" qui étaient des commerçants venus du monde entier, napolitains, génois, anglais, etc. qui se consacraient au commerce du vin.

A la fin du XVIIème siècle, commencent les grands investissements étrangers dans la régionê; des investisseurs anglais, écossais, français, hollandais créent leur propres caves, ce qui accentue le caractère international de nos vins, actuellement connus sous la D.O. Jerez.Xérès-sherry.


Criaderas & Soleras



L'objectif de ce système est d'obtenir des vins homogènes et d'arôme uniforme. C'est un système dynamique. Il est produit grâce à I"ajout de lies" de vins d'années différentes. Pour cela, on suit un système de "criaderas" (fûts d'élevage) et de "soleras" (fûts qui se trouvent au niveau du "sol" et dont le vin est prêt à être mis en bouteille. Les fûts de chaque type sont placés les uns sur les autres. Lorsque se produit une extraction (ou aspersion) du fût de lie, celui-ci est remplie avec le vin provenant du fùt immédiatement supérieur tout en respectant I'échelle du reste des "Iies". 


Cette opération peut être réalisée avec des instruments appelés canoë et aspersoir, de façon à ce que le vin rentre peu à peu dans les tonneaux, comme une rosée, afín que la fleur du vin ne soit pas abîmée. C'est un procédé très coûteux mais qui garantit la qualité des vins.

 

 

El Puerto de Santa María

 

 

 

Sur les rives du Fleuve Guadalete, dont le nom signifie "riviere de l'Oubli", se trouve la ville historique du Puerto de Santa María. La fondation de la ville est attribuée à un seigneur originaire d' Athènes, de retour de la guerre de Troie, appelé Menesteo, qui s'est installé sur les rives du fleuve et a fondé: "El Puerto de Menesteo".
Au milieu de XIllème siècle, le roi Alphonse le Sage conquit la ville et la baptisa du nom chrétien de "Santa María del Puerto".
  
Pendant tout le Moyen-Age, l' activité économique du Puerto de Santa María fut la pêche, le commerce du sel et celui des vins, dont elle tirait tant de bénéfices que les autorités fiscales du Duché l' exemptait de droits.

L'apport du Puerto de Santa María à la découverte de l' Amérique fut très active puisque le premier voyage de Christophe Colomb fut financé par les Ducs de Medinaceli, Seigneurs du Puerto de Santa María. Les voyages suivants réalisés aux Amériques partirent du Puerto de Santa María.
L'élaboration de la première mappemonde fut réalisée par Juan de la Cosa en 1500 au Puerto de Santa María. Celui-ci habitait au Puerto de Santa María et était cartographe et pilote de la Santa María.

A partir de la découverte des Indes, la richesse de la population s'est accrue et I'activité commerciale avec I'Inde s'est organisée et les familles des commerçants et des armateurs vers l'lnde s'y sont établies.